Les tendons se situent dans la partie basse des membres du cheval. Ils sont la continuité du muscles et vont jusqu’à se rattacher à l’os. Les tendons ont une structure extrêmement rigide et qui s’adapte très peu à l’effort. C’est pourquoi lorsqu’ils sont soumis à un effort trop important ou à un choc, c’est cette partie du cheval qui est plus facilement lésée qu’un muscle par exemple.

On retrouve généralement deux types de lésions tendineuses :

  • La lésion des fibres tendineuses
  • L’inflammation des fibres tendineuses

La tendinite du fléchisseur profond issue d’un problème chronique et les symptômes sont souvent très discrets et se remarques souvent tardivement. En ce qui concerne la tendinite du fléchisseur superficiel, celle-ci arrive souvent sans crier gare du jour au lendemain. Elle apparaît souvent à la suite d’un effort intense qui provoque un claquage au niveau du tendons. On la reconnaît très bien car on retrouve une forme de banane d’une longueur variable le long du tendon.

Même si d’autres types de tendinites chez le cheval sont possibles, ils s’agit là des deux types les plus couramment rencontré.

Souvent on peut associer la tendinite aux causes suivantes :

Qualité des sols, surentraînement, problème de ferrage ou de parage, défauts d’aplombs, surpoids du cheval, s’âge, …

Il existe également des prédispositions génétiques, comme la qualité des tissus, les aplombs et à l’accumulation de la fatigue physique et/ou du manque d’entraînement.

Il est important d’agir rapidement pour diminuer au plus vite l’inflammation, réduire l’hématome intra tendineux lorsqu’il en a un, diminuer a maximum la douleur.

Pour cela il existe de nombreuses possibilités de prendre soin de son cheval dans de pareil cas. Néanmoins, sachez que cette pathologie demandera de la patience. Reprendre le travailler trop tôt pourrait créer une rechute et voir même aggraver la lésion primaire.

Dans les traitement les plus courants, il existe des traitements vétérinaires mêlant repos et anti-inflammatoires. Vous pouvez également avoir recours aux injections de PRP ( plasma enrichi en plaquette) qui va aider à la cicatrisation. Dans les traitements naturelles pour la tendinite, il existe l’hirudothérapie équine. Cela consiste à poser des sangsues médicinales sur la zone à traiter. Elles ont la capacité de liquéfier l’hématome, favoriser la cicatrisation de manière très rapide, administrer des anti-inflammatoires naturels et autrement assimilables et leurs morsures ont également un effet antalgie sur la zone de traitement.

Cette dernière thérapie accélérèrent grandement temps de réhabilitation et possède un taux de réussite très élevé.

Quel que soit la thérapie que vous choisirez, prenez patience et profitez d’avoir d’autres activés plus calmes autour de votre cheval adoré. Il en sera plus heureux de reprendre le travail à vos côtés et en pleine possession de ses moyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici